EKEREN BBC 77:60 USL - N3 B (2015/16)
MATCH
W-E 05 & 06/09/2015
EKEREN BBC
77 : 60
USL - N3 B (2015/16)
05-09-2015 21:00

 

Ekeren 77 – Lambusart 60

26-20, 12-7, 16-12, 23-21

USL: G. Bastianini 5, Gonsette, Di Francesco 16, A. Bastianini 5, Poulain 7, Nesbitt, Debèque, Bastien 5, Belli 8, Michielin 14.

L’addition est lourde. Trop lourde. Elle ne renseigne en effet pas la vigueur de la réplique lambusartoise. Les Mineurs n’ont jamais été à la rue dans cette rencontre chez un adversaire bien doté en centimètres et en muscles mais aussi du point de vue de la précision. «Cela n’avait pas été le cas lorsque je les avais scoutés la semaine précédente, reconnaît Fred Priels. Nous avons bien fermé notre raquette. Nous ne laissons pas filer beaucoup de rebonds. Malheureusement, Ekeren, très bien organisé sous la férule de Vandenbrande, a fait preuve d’une précision insolente.» De ce point de vue, les joueurs de l’Union ne peuvent pas en dire autant. «La balle a bien circulé. Nous avons su trouver les shoots ouverts. Mais rien ne veut rentrer.»

Du coup, l’écart s’est dessiné petit à petit au fur et à mesure que les minutes s’écoulaient. Après 26-20 à la 10e, la marque monta à 38-27 au repos puis 54-39 à la demi-heure. «Les gars n’ont pas baissé les bras, même quand les chiffres sont devenus élevés dans le 4e quart. Ils ont fait preuve d’une belle abnégation. Dans le jeu, nous avons toujours rivalisé. Nous avons eu le mérite de continuer à construire pour trouver une solution. Le collectif ne s’est pas effiloché, ce qui est plutôt de bon augure. Nous ne raterons pas tous nos tirs de la sorte à chaque sortie.»


Pour un premier bonus

Kévin Gonsette est prêt pour un déplacement intéressant dans la banlieue anversoise.
Kévin Gonsette est prêt pour un déplacement intéressant dans la banlieue anversoise.-EdA - Frédéric de Laminne

Lambusart et Charleroi ont réalisé une belle préparation marquée par des résultats probants en Coupe de Belgique. Il faut confirmer.

Ekeren- Lambusart (s. 21 h)

«Il y a place pour passer.» Frédéric Priels, le coach lambusartois, a visionné l’équipe d’Ekeren, où ses Lambusartois sont attendus samedi soir. «Les Anversois possèdent de la taille sans être des monstres de mobilité. Leur jeu s’articule autour d’un meneur-créateur. Nous avons les armes pour les contrer. A condition bien entendu d’être concentrés. Ce se verra dès l’échauffement.»

L’irrégularité affichée par les Mineurs ne date pas d’hier. La préparation l’a rappelé avec ces résultats en forme de montagnes russes. D’où l’insistance du coach sur le sujet. «Une équipe régulière gagne des matches à l’extérieur et est imbattable à la maison. L’an passé, nous étions imprévisibles au possible, capable de nous planter dans les grandes larges devant notre public, comme d’aller gagner chez un ténor.» Les victoires en coupe contre Wevelgem et Ypres dénotent peut-être un changement, un basculement vers une plus grande intransigeance à domicile. Un premier pas dans la bonne direction, en somme. «De toute façon, j’ai demandé à ce que chacun prenne sur soi pour être dans le match dès qu’un pied est posé à la salle. Certains sont capables d’en lâcher une bien bonne et de se reconcentrer la seconde d’après. Mais ce n’est pas le cas de tout le monde. Je peux accepter qu’un gars soit mauvais, mais pas qu’il soit déconcentré.» 

Pour le reste, le groupe peaufine soigneusement son jeu, aidé en cela par le plein retour en action du convalescent Mathieu Bastien et de l’étudiant Julien Nesbitt. Alessio Bastianini revient dans le bain plus vite que prévu. 

Pierre-Yves Belli a fondu d’une bonne vingtaine de kilos. Andréa Michielin apporte sa créativité. Les Gonsette, Di Francesco, Poulain et Debèque sont fit pour un déplacement effectué sans pression mais en ayant une grosse idée derrière la tête.